pointypo–

Une consultation organisée par l’Afnor, qui court jusqu’au 9 juillet, propose une version améliorée du clavier actuel, ainsi que l’option dite Bépo, moins connue. L’Afnor a ainsi pour projet de modifier le clavier actuel en l’adaptant aux pratiques contemporaines de dactylographie et d’orthotypographie, en en améliorant l’ergonomie par une meilleure répartition.

l’Afnor a associé à sa réflexion les fabricants d’ordinateurs, les éditeurs de logiciels, des linguistes et des spécialistes des affections de la main, mais apparemment pas l’Imprimerie nationale, comme annoncé par Le Monde.

« Tout le monde ou presque utilise un clavier aujourd’hui, donc nous nous attendons à recevoir beaucoup de commentaires, comme en témoignent les échanges sur Twitter autour du mot-dièse #clavierfrançais », a commenté Philippe Magnabosco, le chef du projet à l’Afnor, cité dans le communiqué.

L’objectif est « de répondre aux besoins dactylographiques de notre temps en augmentant les possibilités d’écriture, pour permettre à chacun d’écrire selon ses préférences et selon les règles qu’il s’impose », précise le communiqué.

Lire aussi: Bépo, Dvorak, Colemak… A la recherche du clavier français qui pourrait remplacer l’azerty
En savoir plus sur Lemonde.fr

2 commentaires

  • Bonjour, nous avons contacté l’Imprimerie nationale et reçu en réunion l’un de ses représentants, qui a été en outre tenu informé de la progression des travaux pendant plusieurs mois.

    Toutefois l’Imprimerie nationale a demandé à ne pas être considéré comme membre du groupe de travail sur le clavier, en raison de ce qu’une réforme du clavier bureautique ne relève pas de sa mission.

    Philippe Magnabosco, Chef de projet AFNOR responsable du projet de norme sur le clavier bureautique français Z71-300

Laisser un commentaire