pointypo–

Du célèbre terrain vague de la Chapelle qui a vu naître le graffiti en France dans le milieu des années 1980, aux «galeries à ciel ouvert» que représentaient les dizaines de chantiers parisiens où peignaient les graffeurs des années 1990, les lieux abandonnés sont une composante historique de ce courant de peinture contemporaine.
Karim Boukercha a mené une étude qui passe en revue les oeuvres de graffiti depuis les grands chantiers du centre de Paris (musée d’Orsay, Beaubourg, Louvre), se déplaçant ensuite vers les endroits encore désaffectés de l’est parisien (Bastille, Belleville, la Villette, la Petite Ceinture, Stalingrad) pour terminer son périple en longeant le périphérique et enfin remonter le long du canal de l’Ourcq jusqu’aux Magasins généraux de Pantin. Là, il nous décrypte les interventions des graffeurs selon la disposition des lieux et les styles de graffiti, des lettres très simples sur les façades des Magasins, jusqu’aux lettrages sophistiqués des salles intérieures. C’est tout un monde invisible au profane qui prend vie. Le travail met aussi en valeur les tagueurs et les street artists qui sont à l’origine de ces œuvres.

http://www.graffitigeneral.com/

Graffiti General, 224 pp, 49 €, éditions Dominique Carré
Design: Change is Good
ISBN : 978-2-915755-64-0

À propos du caractère Obiter, créé spécifiquement pour le livre, par son auteur David Millhouse (adapté de l’Anglais)

Le terme latin «Obiter dictum» est une expression utilisée dans les tribunaux comme un changement intemporel, une déclaration tangentielle indépendante de deux oppositions contradictoires, pour élargir et de commander une analyse plus poussée dans la compréhension.

Le style géométrique du caractère sans serif Obiter remet en question la notion de classicisme par exemple via des « points rebelles » dans certains glyphes. Les ascendantes et descendantes de Obiter sont sans restriction de longueur et parfois assisté de pointe courbes et sorties cisaillées.

Domination, désistement et récupération. Tout est ouvert à la suggestion, Obiter est sans pouvoir, et néamoins convaincant. Son attitude stoïcienne vise à appeler entre lisible et illisible sans comparaison.

Les caractères sont disponibles à la vente.

©David-Millhouse_Obiter 1-Cover 2 3 4 5 6

Laisser un commentaire