pointypo–

Initié en 2012 par Thomas Huot-Marchand dès sa prise de fonction à la direc­tion de l’ANRT, le projet d’édition de ce catalogue avait pour ambition de revenir sur les vingt premières années du célèbre Atelier. Après six ans de ferme­ture, ce programme inédit néces­sita dans un premier temps la numéri­sa­tion de l’ensemble des fonds conservé à Nancy.

Cet ouvrage fût pensé selon trois grands axes, un histo­rique de l’ANRT, confié à Sébas­tien Morli­ghem (période 1979–1991) et Roxane Jubert (période 1991–2006) suivi d’une sélec­tion des projets de recherche réali­sés à l’ANRT, organi­sés en 8 chapitres théma­tiques et enfin, un index biogra­phique de tous les anciens ensei­gnants et étudiants de l’Atelier.

136 - Main frame

134 - Main frame

Le choix de faire appel à des graphistes qui n’étaient pas issus de l’ANRT fût guidé par une vraie volonté d’apporter un regard neuf sur l’institution. L’ouvrage a donc été conçu par l’atelier Huz-Bosshard qui a été impli­qué très tôt dans le projet. Cette impli­ca­tion précoce leur a réelle­ment permis d’envisager un travail dépas­sant le cadre de l’exercice chrono­lo­gique.

Dès que l’on commence à manipu­ler l’objet, celui-ci se carac­té­rise par l’utilisation d’une encre blanche sur un papier gris. Ce procédé confère aux documents repro­duits une très belle lumino­sité qui rythme parfai­te­ment les pages. Ce choix astucieux  se révèle aussi parfai­te­ment perti­nent au vu de la nature de l’iconographie à traiter.

Le texte de l’ouvrage quant à lui a été composé dans un carac­tère unique l’Ins­tant de Jérôme Knebusch, issu de ses recherches à l’ANRT. Dans l’optique de se démar­quer des documents repro­duits princi­pa­le­ment en noir et blanc, le texte bilingue a été traité en couleurs.

Afin de mener à bien ce projet, la direc­tion – sous l’impulsion de Thomas Huot-Marchand – a repris contact avec la quasi-totalité des anciens chercheurs pour retra­cer le fil des diffé­rents projets, et récupé­rer des documents absents des archives de l’école. D’anciens ensei­gnants ont égale­ment pris part au projet, comme Rudi Meyer, Hans Jurg Hunzi­ker, Albert Boton, Jean Widmer…

188 - Main frame

201 - Main frame

La période 1985–2006 couvre aussi deux décen­nies pendant lesquelles le dessin de carac­tères est passé de méthodes essen­tiel­le­ment analo­giques à un travail en grande partie numérique.

La richesse et l’aspect en grande partie inédit du contenu font de cet ouvrage un document unique retra­çant souvent les créations des alpha­bets des premières ébauches à la stabi­li­sa­tion du dessin. Seul petite aspérité peut-être, le carac­tère un peu intimi­dant de l’objet dû à la densité impor­tante d’information accen­tué par l’uti­li­sa­tion de plusieurs couleurs pour le texte et à des marges réduites sur certaines sections. Ceci étant, ce livre se distingue comme un formi­dable outil de recherche et devrait sans aucun doute devenir un must-have de tout amateur de typogra­phie.

ANRT Archives 1985–2006
238x325mm
322 pages, 690 illus­tra­tions
Impres­sion offset UV 6 couleurs
Textes de Thomas Huot-Marchand, Roxane Jubert et Sébas­tien Morli­ghem
Avant-propos de François Barré et Chris­tian Debize
Bilingue français / anglais (traduc­tion Ros Schwartz, Londres)
Design graphique: Huz & Bosshard
édition Les Presses du réel
39€

192 - Main frame

182 - Main frame166 - Main frame172 - Main frame
Commu­ni­qué de presse

L’Atelier natio­nal de recherche typogra­phique (ANRT) a été créé en 1985 par les Minis­tères de la Culture, de l’Industrie et des Finances pour redyna­mi­ser un secteur alors en crise: la création de carac­tères pour l’imprimerie. Sa mission a été rapide­ment élargie à des champs d’exploration et d’application plus étendus, toujours liés à la typogra­phie.

D’abord situé à l’Imprimerie Natio­nale, puis à l’École natio­nale supérieure des arts décora­tifs de Paris et enfin à l’École natio­nale supérieure d’art et de design de Nancy, il a accueilli entre 1985 et 2006 une centaine de stagiaires-chercheurs, parti­ci­pant au renou­veau specta­cu­laire de la scène française. Après une paren­thèse de six ans, l’Atelier a rouvert à Nancy avec une nouvelle équipe et un nouveau projet scien­ti­fique.

À travers plus de 650 images tirées des archives entiè­re­ment inédites de l’ANRT, cet ouvrage dresse pour la première fois l’histoire d’une période marquée par de profondes mutations techno­lo­giques. Il dévoile l’univers méconnu de la création typogra­phique à travers une large sélec­tion de projets qui témoignent aussi bien d’un savoir-faire séculaire que de l’innovation la plus radicale.

196 - Main frame

 175 - Main frame160 - Main frame 157 - Main frame 153 - Main frame150 - Main frame 146 - Main frame    132 - Main frame123 - Main frame 121 - Main frame 119 - Main frame 113 - Main frame 104 - Main frame 100 - Main frame 93 - Main frame 91 - Main frame 87 - Main frame 85 - Main frame 84 - Main frame 77 - Main frame 65 - Main frame   139 - Main frame 200 - Main frame 52 - Main frame 43 - Main frame 39 - Main frame

Cet ouvrage excep­tion­nel réunit:

— L’histoire de l’Atelier, le contexte de sa création et ses vingt premières années d’activité, racon­tées par Sébas­tien Morli­ghem (pour la période 1979–1991) et Roxane Jubert (1991–2006)

— les repro­duc­tion de l’ensemble des affiches et brochures éditées

— Une sélec­tion des travaux de recherche de André Baldin­ger, Bruno Bernard, Peter Bilak, Johanna Balusi­kova, Thomas Braichet, François Chasta­net, Matthieu Cortat, Serge Cortesi, Yoan De Roeck, Marco Godinho, Sébas­tien Gouju, Marga­ret Gray, Thomas Huot-Marchand, Franck Jalleau, Roxane Jubert, Jérôme Knebusch, Laurent Kuhni, Alejan­dro Lo Celso, Didier Mutel, Muriel Paris, Jean François Porchez, David Poullard et beaucoup d’autres: des projets souvent inédits ayant bénéfi­cié de l’enseignement de Albert Boton, Hans Jürg Hunzi­ker, Peter Keller, Ladis­las Mandel, José Mendoza ou Jean Widmer.

— Un index biogra­phique de tous les étudiants et ensei­gnants

La réali­sa­tion de ce catalogue est le fruit d’une riche colla­bo­ra­tion avec les indus­triels de la filière du livre en Lorraine, qui ont assuré la numéri­sa­tion (Stoco­mest, Essey-Les-Nancy), l’impression (Share­print, Maxéville), la reliure (Clément , Nancy-Seichamps) et la fabri­ca­tion du papier (Claire­fon­taine, à Etival-Claire­fon­taine). L’édition du catalogue a bénéfi­cié du soutien de la préfec­ture de Région, dans le cadre du programme FEDER PO 2007–2013, du Minis­tère de la Culture et de la Commu­ni­ca­tion et du groupe Impri­me­rie Natio­nale.

Un commentaire