pointypo–

L’équipe de Pointypo s’est entre­te­nue avec François Rappo, à Paris, le 1er novembre 2013. Nous tenons à remer­cier François Rappo pour ce riche entre­tien et égale­ment Jean-Paul Felley & Oliver Kaeser (les codirec­teurs du Centre cultu­rel suisse) pour leur accueil.

François Rappo vit et travaille en Suisse. Designer graphique et dessi­na­teur de carac­tères il dirige le master Art Direc­tion de l’Écal, école au rayon­ne­ment de laquelle il a beaucoup contri­bué. Certains des carac­tères typogra­phiques qu’il a dessiné ont connu un grand succès ; on peut citer notam­ment le Didot Elder, le Genath et le Thein­hardt publiés chez Optimo, La Police, et plus récem­ment le New Fournier, publiés chez Swiss Typefaces.
François Rappo est lauréat 2012 du prix Jan Tschi­chold (Les plus beaux livres suisses).

Pour complé­ter la vidéo, nous avons recensé et documenté les noms cités au cours de cette entre­vue. Nous vous invitons à ajouter ou corri­ger des infor­ma­tions par le biais des commen­taires.

I—Parcours

• Roger-Virgile Geiser

• Bruno Maag

Anct (Anrt)

• Peter Keller

Hans-Jurg Hunzi­ker

Écal

André Baldin­ger

Frische Schrif­ten / Zurich Gestal­tung Museum

II—Empirisme

Erik Spieker­mann / créateur du Meta

III—Neutralité

Alexey Brodo­vitch

IV—Changements techno­lo­giques

Matthew Carter

Henri-Jean Martin

Bonnie Mak, How the Page Matters (Studies in Book and Print Culture)

Thomas a Kempis

Palais Ducal

Neue Zürcher Zeitung

Meiré und Meiré

032c

Carter Sans

Berthold Wolpe

Rudolf Koch

V—Modernisme

Stefan George

William Morris

Onciale

Stéphane Mallarmé

• Theo van Doesburg

Sébas­tien Morli­ghem

Jacques André et Chris­tian Laucou

Garamont

Jannon

Didot

Vogue

Nrf

Adrian Fruti­ger

Benton & Ameri­can Type Founders

Roger Excof­fon

Francis Thibau­deau

Organique (Style)

Gerrit Noord­zij

Edward Johns­ton

Anna Simons

Pierre-Simon Fournier

Entre­tien préparé par Sandrine Nugue, Michèle Wang & Jérémie Babou­khian.
Réali­sa­tion Sandrine Nugue et Jérémie Babou­khian.
Musique Anatole Babou­khian.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *