pointypo–

La typogra­phie conti­nue d’inspirer les entre­pre­neurs français, à l’affût de propo­si­tions innovantes et créatives. Après Proto­typo et Fontyou, voici donc venir aujourd’hui Fontself, un projet d’exten­sions pour Illus­tra­tor et Photo­shop qui se propose lui aussi de révolu­tion­ner nos usages en matière de typogra­phie.

Fontself s’adresse à tous les amateurs de typogra­phie qui n’ont pas le temps ou le courage de se frotter aux outils profes­sion­nels de dessin de carac­tères. La promesse de fontself est alléchante : prenez n’importe quels dessins de lettres que vous auriez faits ou simple­ment pris en photo, et trans­for­mez-les en une fonte instal­lée sur votre ordina­teur… instan­ta­né­ment ! Fonte vecto­rielle sur illus­tra­tor, fonte bitmap sur Photo­shop. Fonte en noir et blanc ou même fonte en couleurs. Nul doute que cela fera le bonheur des graphistes et des étudiants.


Fontself_02


Mais avant cela il faudra trans­for­mer les versions de dévelop­pe­ment des logiciels en versions finali­sées. Franz Hoffmann, l’homme derrière Fontself, annonce avoir déjà réalisé des proto­types fonction­nels, et vient de lancer un appel à finan­ce­ment parti­ci­pa­tif pour trouver les moyens de conti­nuer l’aventure. Sa page Kicks­tar­ter présente des démons­tra­tions déjà bluffantes.

Franz Hoffmann n’est pas un inconnu dans le paysage typogra­phique. Graphiste et anima­teur 3D, à Lausanne puis à Paris, il s’était déjà lancé à corps perdu dans une aventure de start-up en 2006 : une appli mobile de messa­ge­rie en couleurs, et qui s’appelait déjà… Fontself. Un Fontself première mouture, arrivé quelques années trop tôt hélas, car devant la frilo­sité des systèmes d’exploitation mobiles à s’ouvrir aux fontes, le produit avait peiné à s’imposer.


Fontself_03


Le Fontself d’aujourd’hui semble, lui, parfai­te­ment en phase avec la techno­lo­gie dispo­nible ainsi qu’avec l’attente du public. Souhai­tons à Franz Hoffmann de trouver rapide­ment de quoi aboutir ces outils, qui devraient conti­nuer à démocra­ti­ser et répandre le goût pour les typogra­phies person­na­li­sées.

Soute­nir Fonte­self

 

Fontself_01

Fontself_04

Fontself_05

12 commentaires

  • synthview says:

    Quid des droits d’auteur de l’auteur de la typo origi­naire? Et quid du kerning?

  • Franz says:

    @synthview comme n’importe quel outil, Fontself reste un outil. Tout dépend de la main qui s’en sert… Doit-on retirer tous les pavés de Paris vu le risque de les utili­ser comme projec­tiles? Pour sûr, il reste beaucoup moins cher d’ache­ter une license de fonte que de vouloir pirater un design ou les données d’une fonte de manière manuelle (ce que l’on peut déjà faire par ailleurs avec de nombreux outils actuels).

    L’objec­tif de Fontself est avant tout d’ouvrir le champs de la création typo à un panel de créatifs plus large, et aussi d’abor­der de nouveaux proces­sus de création de fontes, entre dessin physique et digital (de la combi­nai­son crayon, smart­phone et ordi de bureau), mais aussi autour de la couleur, des varia­tions de formes, etc.

    Sur le kerning, disons que ce serait super d’avoir enfin une solution qui satis­fasse un maximum d’uti­li­sa­teurs, à savoir ne pas avoir à s’en soucier =) Il y a encore beaucoup de chemin à parcou­rir pour y arriver, mais bon, on est là pour le long terme…

  • La problé­ma­tique du respect des droits d’auteur est déjà hélas toute entière, avec les outils de création de typo actuels. Dafont.com par exemple, est truffé de fontes refaites sur des modèles copyrigh­tés, par des designers en herbe peu scrupu­leux, ou tout simple­ment ignorants de ces questions.

    Fontself ne modifie­rait pas la donne. On pourrait avec Fontself « fonti­fier » en toute légalité un lettrage ancien trouvé sur un vieux mur ou un tableau. On pourrait aussi pirater.

    Il nous faut conti­nuer à sensi­bi­li­ser les graphistes sur les questions des droits d’auteur. Fontself sera peut-être une occasion de plus de le faire.

    • Franz says:

      C’est effec­ti­ve­ment le type de questions que j’ai déjà reçu de la part de certains contri­bu­teurs sur Kicks­tar­ter. S’il y a quelqu’un qui a déjà planché sur « l’évan­gé­li­sa­tion » des best practices du graphiste dans le domaine de la repro­duc­tion de lettres issues du monde physique (dessins, croquis, peintures murales, etc.) ou de la custo­mi­za­tion de police existantes (à titre perso ou en mode pro), je suis preneur pour relayer le message!

    • Franz says:

      Super, merci beaucoup. Une idée si cela a été décrit pour d’autres pays, que cela soit aussi tradui­sible dans la langue & les lois d’autres créatifs à l’inter­na­tio­nal?

  • Sandrine says:

    @Bruno, on attend avec impatience ton article sur les droits d’auteur.
    Pour ma part, ça reste un fantasme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.