pointypo–

,

À l’occasion de la publi­ca­tion du livre Histoire de l’écriture typogra­phique au XXe siècle, rédigé par une quinzaine de spécia­listes, sous la direc­tion de Jacques André (Atelier Perrous­seaux Éditeur), les éditions Adver­bum présentent une collec­tion en 7 volumes sur l’Histoire de l’écriture typogra­phique de Guten­berg au XXe  siècle, dans le cadre d’une journée organi­sée à l’École natio­nale des chartes à Paris le mercredi 7 décembre 2016.

PROGRAMME DU MATIN
9h30 Michelle Bubeni­cek, direc­trice de l’École natio­nale des chartes
Ouver­ture de la journée
9h40 Jacques André, respon­sable des deux tomes
Présen­ta­tion de Histoire l’écriture typogra­phique au XXe siècle et du thème de la journée
9h50 Roxane Jubert, ensei­gnante-chercheuse en graphisme, Ensad.
La lettre dans l’optique des avant-gardes : une création au zénith
Dans l’embrasement des avant-gardes, typographes, designers, peintres en lettres, illus­tra­teurs, artistes et poètes se sont saisis de l’alphabet pour le propul­ser dans une phase d’intensité créatrice étonnante. Cet immense corpus protéi­forme – qui a conservé une fraîcheur singu­lière – s’impose comme un jalon majeur d’une typogra­phie en mutation.
10h20 Nelly Gable, Impri­me­rie natio­nale
Nouvelles typogra­phies à l’IN au XXe siècle
Comment les graveurs de poinçons de l’IN ont investi les carac­tères Jaugeon parfois appelé le Hénaffe et Gauthier, seule typogra­phie trans­po­sée dans deux techniques diffé­rentes. La monotype et la photo­com­po­si­tion.
Aperçu sur les créations issues de la Fonde­rie Deberny & Peignot :  Auriol, Peignot et Naudin.
10h50 Thierry Goutte­nègre, graphiste, typographe, ensei­gnant
Lettre-trans­fert et trans­fert de statut
Comment la lettre-trans­fert et son époque ont changé de manière irréver­sible le statut de l’objet typogra­phique tant dans son fonction­ne­ment écono­mique qu’auprès de ses diffé­rents acteurs profes­sion­nels ou non.
11h20 Pause
11h30 Jacques André, chercheur en typogra­phie et infor­ma­tique, ancien DR à l’INRIA
Quand les ingénieurs dessi­naient des carac­tères
Des infor­ma­ti­ciens (ou autres techni­ciens), dominant la technique, ont parfois conçu des carac­tères typogra­phiques, pas toujours avec bonheur (comme le Minitel ou… le Mac origi­nal). Mais ils ont aussi montré des pistes de création pas toujours bien perçues par les graphistes.
12h Chris­tian Laucou, éditeur et typographe au plomb
Jouer avec les lettres au XXe siècle : l’OuTypoPo et les autres
12h30 Alan Marshall, président de l’Association of European printing museums
Patri­moine graphique : une notion en évolu­tion constante
L’évolution de la typogra­phie comme objet patri­mo­nial à la lumière de celle des disci­plines (biblio­gra­phie, histoire du livre, de la presse, de l’art, du design graphique,  de l’information…)

13h Déjeu­ner libre

PROGRAMME DE L’APRÈS-MIDI
14h Paul-Marie Grine­vald, histo­rien
L’histoire de la typogra­phie au XXe siècle
566 ans, voire 576 ans si on consi­dère que l’année 1440 marque les débuts de la typogra­phie, c’est-à-dire l’écriture mécanique à l’aide de type, et non plus une écriture manuelle. Autant d’années qui ont vu bien des évolu­tions plus ou moins marquantes que les histo­riens racontent et expliquent. Que pouvons-nous en retenir?

14h30 Alice Savoie, dessi­na­trice de carac­tères, ensei­gnante et chercheuse en histoire de la typogra­phie
Deberny & Peignot vs. Photon : deux approches de la création typogra­phique pour la photo­com­po­si­tion
La transi­tion du plomb à la photo­com­po­si­tion a provo­qué de nombreux boule­ver­se­ments pour les créateurs et distri­bu­teurs de carac­tères. De l’adaptation de carac­tères existants aux nouvelles oppor­tu­ni­tés offertes par cette transi­tion techno­lo­gique, deux acteurs majeurs de cette période charnière ont adopté des positions diamé­tra­le­ment opposées : Deberny & Peignot d’un côté, Photon de l’autre.
15h Frank Adebiaye, dessi­na­teur de carac­tères et auteur de livres de typogra­phie
Senti­ments typogra­phiques numériques revisi­tés
Où il sera question des prolon­ge­ments et des réinven­tions de la création typogra­phique et de sa commer­cia­li­sa­tion à partir des années 1970. L’aventure est certes typogra­phique, mais aussi large­ment indus­trielle et techno­lo­gique. Des dispo­si­tifs aux instal­la­tions, des matrices aux licences, la typogra­phie numérique a progres­si­ve­ment insti­tué les condi­tions de sa circu­la­tion, son commerce et ses règles du jeu.
15h30 Hervé Aracil (profes­seur de design graphique et de typogra­phie) et Thomas Huot-Marchand (direc­teur de l’ANRT)
Les nouveaux contours de la création typogra­phique
16h30 Pause
16h45 Synthèse de  la journée
17h15 Fin de la journée

Cette journée d’études se poursui­vra par une table ronde à 17h30 « L’histoire de l’écriture typogra­phique » modérée par Chris­tophe Rioux, en présence de David Rault, direc­teur de la collec­tion et des auteurs Jacques André, Roxane Jubert, Chris­tian Laucou et Alice Savoie et se clôtu­rera par un cocktail.
17h30 TABLE RONDE
La collec­tion  « Histoire de l’écriture typogra­phique »
Inter­ve­nants :
David Rault, direc­teur de la collec­tion; Jacques André, auteur; Roxane Jubert, auteure; Chris­tian Laucou, auteur; Alice Savoie, auteure. Modéra­teur : Chris­tophe Rioux
18h30 Cocktail offert par Atelier Perrous­seaux Éditeur

Condi­tions d’inscription
En raison des contraintes matérielles et du plan Vigipi­rate, chaque séance (matin, après-midi et cocktail) sera limitée aux seules  50 personnes qui se seront pré-inscrites sur le lien suivant :

https://www.eventbrite.fr/e/billets-la-creation-typographique-au-xxe-siecle-29277035401

École natio­nale des chartes à Paris
Mercredi 7 décembre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.