pointypo–

Comment peut-on construire un livre ? Cette rencontre en deux temps a pour but d’explorer les hypothèses qui peuvent décou­ler d’un raison­ne­ment archi­tec­tu­ral. Si l’architecture a ses propres méthodes de travail et engendre des résul­tats précis,
sa diffu­sion construit un sens nouveau, qui dépasse la nature physique de la construc­tion. Même si les idées sont immaté­rielles, elles s’expriment toujours sous des formes physiques, tels les dessins, les photo­gra­phies ou manus­crits. Les livres ont la capacité de rassem­bler et articu­ler de multiples supports dans un nouvel objet physique, dans un mouve­ment qui oscille entre la volati­lité des idées et l’impassibilité des bâtiments. Le rapport entre livre et archi­tec­ture devient à la fois tauto­lo­gique et diffi­cile à saisir. Quelle est l’architecture du livre d’architecture? Des hypothèses de travail s’ouvrent au moment où le livre et l’architecture s’appuient sur d’autres supports, comme le film, la photo­gra­phie, l’oralité et les multiples registres souvent logés dans les archives. En s’intéressant aux mouve­ments de passage entre ces multiples supports et aux modes de trans­mis­sion qui leur sont propres, on pourra accéder à l’origine du magné­tisme produit par certains livres.

Mardi 21 Novembre

14:00 Accueil des parti­ci­pants
14:15 – 14:30 Ouver­ture du colloque par Miguel Magalhães et André Tavares

TABLE 1
Les livres comme outils

Les livres peuvent être produits dans un but précis. Ils sont des outils pour agir et pour réflé­chir. Cette première table s’intéresse à la forme spéciale requise aux livres pour qu’ils puissent servir à certaines pratiques, et évalue comment, en retour, cela affecte l’idée initiale sous-jacente à leur création.

modéra­teur Laurent Stalder
14:30 – 15:00 Andreas Kalpakci: When books become action: CIAM 1928–1961
15:00 – 15:30 Veronique Patteeuw: Archi­tectes sans archi­tec­ture, Paris 1958–1974

TABLE 2
Traite­ment des matériaux digitaux

Les livres sont des objets matériels. Cette table s’intéresse à la nature des diffé­rentes biblio­thèques et archives numériques, ainsi qu’à la singu­la­rité des conte­nus archi­tec­tu­raux et des collec­tions archi­tec­tu­rales. Ce côté matériel a une contre­par­tie dans l’accès, toujours plus digital, au contenu et dans les nouvelles fonctions des biblio­thèques. L’idée de la collec­tion comme espace social sera aussi exami­née.

modéra­teur Filipa Medei­ros
15:30 – 16:00 Chris­toph Schif­ferli: Collec­ting Physi­cal Objects in a Digital World
16:00 – 16:30 Aurélien Bernard & Karine Bomel: Biblio­thèque Kandinsky

16:30 – 17:00 Pause café

TABLE 3
Du salon à l’étagère

Les exposi­tions sont souvent suivies de livres. Les formats spéci­fiques de ces formes de présen­ta­tion incluent diffé­rents arran­ge­ments de matériaux, chacun avec ses avantages et incon­vé­nients. A travers deux exemples, cette session examine comment des exposi­tions sont dévelop­pées dans des livres, et comment les livres ont évolué depuis des exposi­tions vers diffé­rents contextes et canaux de commu­ni­ca­tion.

modéra­teur Ana Barata
17:00 – 17:30 Paulo Pires do Vale: Exposer le Livre – Le Livre comme Exposi­tion
17:30 – 18:00 Irina Davido­vici: The Size of Tendenza: Between Space, Panel and Page

PRÉSEN­TA­TION DE LIVRE
18:00 – 18:30 André Tavares: The Anatomy of the archi­tec­tu­ral book
18:30 Cocktail

——————————————————————————————————————————————————

Mercredi 22 Novembre

WORKSHOP Recons­truire les livres
Le workshop consiste en la décons­truc­tion d’une sélec­tion de livres d’architecture, du XVIIIe au XXe siècle, suivie de leur recons­truc­tion en un scéna­rio diffé­rent.

9:30 – 12:30 André Tavares + José Alber­ga­ria & Rik Bas Backer (Change is good)

12:30 – 14:00 Pause déjeu­ner

PROJEC­TION DE FILMS: S,M,L,XL
14:00 – 15:00 Rem Koolhaas, S,M,L,XL, AA Lectures, Wednes­day 29 Novem­ber 1995, 78 min (cliped version 40 min)

TABLE 4
Obtenir Le Livre I

La fabri­ca­tion de livres implique des systèmes à mille feuilles de sens et de contextes, pour les auteurs, les éditeurs, les lecteurs et les ensei­gnants. Pourquoi et comment les archi­tectes écrivent-ils et comment cette écriture acquiert une dynamique de publi­ca­tion.

modéra­teur Pierre Chabard
15:00 – 15:30 Ludovic Balland: Cabinet de Typogra­phie
15:30 – 16:00 Nikola Janko­vic: B2: un vol habité et furtif, dans le temps et dans l’espace

16:00 – 16:30 Pause café

KEYNOTE 1
Utili­ser les livres

16.30 – 17:15 Cathe­rine de Smet :Le livre, le musée, Le Corbu­sier

Les confé­rences seront en français ou en anglais selon les tables rondes.
Fonda­tion Calouste Gulben­kian
39 Boule­vard de la Tour Maubourg, Paris
Salle de confé­rences
Entrée sur libre sur inscrip­tion.
Plus d’infos.

Laisser un commentaire