pointypo–

Il est indéniable que beaucoup de fonde­ries possèdent déjà une didone à leur catalogue et que toute nouvelle sortie conduit inévi­ta­ble­ment à se poser la question « Pourquoi encore produire un Didot ? ».

La demande de l’industrie étant forte pour ce type de carac­tères, on pense d’abord à une motiva­tion écono­mique. Pourtant la sortie d’un Didot reste un événe­ment dans le milieu de la typogra­phie.

Car oui, le Didot est devenu un arché­type. Sa silhouette et ses termi­nai­sons acérées sont devenues l’incarnation stéréo­ty­pée du monde du luxe, tantôt chic tantôt super­fi­ciel.

Toute­fois, la complexité de son dessin, la tension qui sous-tend ses lignes ou encore sa struc­ture droite et construite, traduisent une histoire plus complexe qui conti­nue de fasci­ner les dessi­na­teurs comme les graphistes.

Didot, c’est avant tout une famille d’imprimeur qui, par son savoir faire et ses innova­tions, a réussi à s’inscrire dans l’histoire de France. Leur connais­sance et leur maîtrise leur ont en effet permis de travailler (sans perdre leurs têtes) d’abord pour le Roi, puis pour le gouver­ne­ment révolu­tion­naire, avant de devenir le symbole du style Napoléo­nien.

C’est le coté “#french #roman­tic #chic”, dont ce carac­tère est devenu le déposi­taire, que les magazines de mode sont venus chercher à partir des années 50 en l’utilisant massi­ve­ment pour leurs couver­tures.

 

Game-Thrones-Cover-Vanity-Fair-April-2014

 Vogue2

Or cette utili­sa­tion omnipré­sente en titrage a fini par occul­ter presque intégra­le­ment son usage initial, à savoir le texte de labeur.

Le Trianon, sorti il y a quelques semaines chez Produc­tion Type se démarque juste­ment de ses récents prédé­ces­seurs sur cet aspect. Grâce à un dessin composé sous la forme de quatre corps optiques, il assume complè­te­ment cet emploi pour du texte courant. Le Trianon se paye même le luxe de lui consa­crer deux diffé­rents corps, le Trianon Text et le Trianon Caption alors que le Display et le Grande (un super Display) sont plutôt dédiés au titrage.

20150420-Trianon-Launch-6

process-interpolation-matrix

Conce­voir un Didot est un exercice de style. Le designer se doit d’osciller entre la fidélité du dessin origi­nal et une inter­pré­ta­tion plus person­nelle. Loïc Sander pour son Trianon a choisi de travailler non pas sur une source spéci­fique mais sur un ensemble. « Mon intérêt pour le Didot est effec­ti­ve­ment parti de styles tardifs, fin XIXe/​début XXe, mais je suis aussi remonté aux sources jusqu’aux travaux de fin de carrière de Firmin Didot donc les années 1820–30[….] Ce carac­tère est et une antho­lo­gie et un hommage à la didone française à travers les âges ».

 

OEuvres-Lafosse-Duche-1833

dictionnaire-small Elements-de-Geometrie-1823Deberny&Peignot-Poetiques-Didot-corps-9-2

 

Il n’est pas aisé de diffé­ren­cier au premier coup d’œil un Didot d’un autre. Néanmoins ce qui frappe dans ce revival outre l’exhaustivité des graisses (pas moins de 44 styles), c’est la présence de deux italiques diffé­ren­ciées, une version ration­nelle et une autre plus gestuelle.

20150420-Trianon-Launch-4

Autre parti­cu­la­rité specta­cu­laire, les versions Light des corps conçues pour le texte (Trianon Text et Caption) dénuées de leur contraste entre les pleins et les déliés arborent une silhouette digne d’une égyptienne.

Trianon-text

Trianon-captiontrianon-text-extralight
Afin de mettre en relief de manière plus expli­cite les autres spéci­fi­ci­tés de ce carac­tère, je me suis permis de le confron­ter rapide­ment à quelques Didot du marché. (cliquer pour agran­dir)

trianon-comparaison

trianon-comparaison2

trianon-comparaison4

trianon-comparaison3

 

Saluons la possi­bi­lité de pouvoir téléchar­ger gratui­te­ment une version d’essai. Seule façon à mon avis de réelle­ment pouvoir tester et appré­cier le travail de préci­sion dont a joui la création de ce carac­tère avant de l’acquérir (Choisir “Free Trial” dans l’onglet “Licence For”).

Le Trianon est un très beau projet qui sera ravir les utili­sa­teurs les plus exigeant comme les amoureux des didones. Vous pouvez d’ailleurs le voir en action dans le dernier Graphisme en France (PDF 42Mo) réalisé par le studio ultra­gramme.

graphisme en france

graphisme en france 2 graphisme en france 3

Le Trianon est dispo­nible chez Produc­tion Type en 5 graisses et 4 corps optiques. Petit bonus, le Trianon est livré avec quelques frian­dises ornemen­tales.

Design : Loïc Sander
Team : Sandra Carrera, Yoann Minet, Roxane Gataud !

Prix des licences (à partir de et pour une graisse) :

Print : 40 €
Web : 83 €
Web + Print : 96 €
Plus d’info

20150420-Trianon-Launch-2

20150420-Trianon-Launch-7

trianon-symbols

trianon-proofing

portrait-atelier-NB

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *