pointypo–

,

Il y a quelques mois Swiss Typefaces a sorti deux nouveaux carac­tères, à cette occasion la fonde­rie en a profité pour revoir en profon­deur son catalogue et sa politique de diffu­sion.

Le type design et la publi­ca­tion des carac­tères ont été au premier plan de l’infor­ma­ti­sa­tion des secteurs graphiques ces trente dernières années. Si aujourd’­hui personne ne conteste plus l’inté­rêt de l’outil logiciel dans le dessin de carac­tères et le passage d’une produc­tion physique et à une produc­tion dématé­ria­li­sée, la diffu­sion et sa struc­tu­ra­tion ont finale­ment peu changé. La profes­sion semblant réticente à boule­ver­ser ses habitudes sur les questions de la sacro sainte licence d’uti­li­sa­tion.

Pourtant l’avè­ne­ment d’inter­net a changé la donne; tout comme la musique, il est mainte­nant possible d’avoir en sa posses­sion un nombre infini de polices d’écri­ture. Un carac­tère aussi­tôt publié est presque instan­ta­né­ment dispo­nible dans le monde entier par voie légale mais aussi illégale.

Certes ce dernier phéno­mène est un cas massif de piratage mais cessons de tergi­ver­ser, il est bien inutile (et énergi­vore) d’essayer de s’oppo­ser à cette tendance. Plutôt que de camper sur ses positions, il me semble préfé­rable de l’ana­ly­ser et de comprendre comment en tirer parti.

Swiss Typefaces, depuis quelques années, tente d’appor­ter des réponses à ces questions partant du constat qu’un designer/​graphiste aura du mal à dépen­ser en amont plusieurs centaines d’euros à ses frais pour produire des maquettes avec diffé­rents carac­tères. Ian Party nous confiait il y a quelques années « Nous souhai­tons arrêter de culpa­bi­li­ser les utili­sa­teurs. Les gens ont besoin d’essayer les carac­tères avant de les acheter ». En effet la fonde­rie a été la première à propo­ser en téléchar­ge­ment libre des fontes d’essai (réduites des chiffres et des carac­tères accen­tués mais en version print et web). Plus récem­ment, il m’avouait réflé­chir à diffu­ser les fichiers dans leur intégra­lité. « Aujourd’­hui, si quelqu’un souhaite vraiment se procu­rer un fichier, il lui suffit que de quelques clics pour l’obte­nir. Nous préfé­rons créer un cercle vertueux avec nos utili­sa­teurs et créer un lien de confiance avec eux. Nous pensons que quelqu’un qui se procure un carac­tère illéga­le­ment aura du mal à vouloir l’ache­ter. Souvent plus par culpa­bi­lité que pour des raisons écono­miques.»

Fort de ces réflexions, Swiss Typefaces a mis en place un système de licence unifiée pour l’ensemble des médias : impres­sion, web (autoimplémenté/​indépendant du nombre vues), app et epub (e‑book). « Le travail sur la lisibi­lité est au cœur des préoc­cu­pa­tions du type design et du design graphique, nous abordons notre business model avec la même envie. Une licence unique et simple à comprendre et un catalogue cohérent à la lisibi­lité accrue […] Nous avons aussi décidé de mieux penser notre offre. Nous n’aurons plus qu’une référence pour chaque grande famille, une linéale, une didone, une géomé­trique, etc… que nous dévelop­pe­rons chacune au maximum (alter­nates, langues, glyphes…) ». Une politique qui semble porter ses fruits car la fonde­rie emploie trois personnes, deux type-designers et une chef de projet. « Pour nous inter­net est une chance plus qu’une contrainte, il nous permet de nous adres­ser à une audience mondiale et d’avoir une force de frappe qui hier était unique­ment l’apa­nage des très grosses struc­tures»

swiss-typefaces-licence

NewPa­ris
Projet longtemps en gesta­tion, celui-ci a d’abord été utilisé pour le magazine L’Offi­ciel avant de faire l’objet d’une publi­ca­tion.
Téléchar­ger le spéci­men
Téléchar­ger gratui­te­ment les versions d’essai du NewPa­ris
à partir de 40€

NewParis

NewParis2

NewParis3

NewParis5 NewParis4 NewParis2 NewParis3

Euclid
Un linéal géomé­trique très complet avec plus de 1200 glyphes par style.
à partir de 75€
Téléchar­ger gratui­te­ment les versions d’essai de l’Euclid
Téléchar­ger le spéci­men

NewParis6

Euclid2 Euclid Euclid5 Euclid3 Euclid4

En Avant-première pour pointypo le Suisse Sign (in progress…)

Suisse-Sign

Suisse Humaniste

Suisse Sign vs Suisse Int’l

Suisse

Bonus

Des skate­boards

sk8

5 commentaires

  • Rudi Müller says:

    Une « influence » du Fruti­ger ou une copie? Et pourquoi?

  • Rudi Müller says:

    Si mal digita­lisé. Plagia­rism.

  • Ian party says:

    Ha un des ces fameux hater du web. Tu veux pas mettre un smiley vomi aussi?

  • Cher Rudi Müller

    Swiss Typefaces ne répond pas direc­te­ment sur les réseaux sociaux, pour toute question (ou demande d’emplois) vous pouvez nous adres­ser un email (vous trouve­rez nos coordon­nées sur le site de notre société). Notre secré­taire se fera une joie de répondre à toute vos questions sur l’achat, l’uti­li­sa­tion de nos produits, design, plagiat ou divers problème technique liée a notre utili­sa­tion des logiciels.

    Meilleurs Saluta­tions

    Swiss Typefaces

  • Tom says:

    La Suisse Int’l c’est la Plain de François Rappo?